«Les Cousines, ce n’est pas une usine à briefs»