Scroll

L’idée : le quotidien d’une personne sans-abri est loin de notre propre réalité quotidienne.

Générer un appel aux dons en période estivale pour les seniors sans-abris. Les trentenaires urbains lisant la presse quotidienne gratuite sont ciblés. 

Sans définitions fixes.

On n'a pas la même définition des choses lorsqu'on vit dans la rue. L'idée, une grille de mots croisés dont les définitions ont un double sens. Par exemple : “En 3 lettres, endroit où l'on dort”. Alors que l'on tend à penser à LIT, on découvre qu'il s'agit en fait de RUE. 

Les lecteurs du journal 20 minutes ont pu découvrir une page de mots croisés déroutants. Au recto, une grille de jeu vide, laissée libre à l'imagination des lecteurs. Au verso, une grille avec les “solutions” où l'on découvre que les mots associés aux définitions n'étaient pas ceux auxquels nous pensons de prime abord. Un film a été ensuite médiatisé en digital reprenant l'ensemble de l'opération.

 

#Àlarue

CHALLENGE

Généré un appel aux dons en sensibilisant sur le problème des seniors sans-abris auprès d'une cible de trentenaires urbains qui passe la plupart de leur temps sur son téléphone et sur les réseaux sociaux.

 

IDÉE 

Faire appel à la communauté d'Instagram pour aider Thierry, un sexagénaire retraité, qui fait ses débuts sur l'application. Au fil de ses posts, nous pouvons nous rendre compte que l'#Àlarue de Thierry est équivoque et renvoi en réalité vers son triste quotidien de sans-abris. 

 

DISPOSITIF 

Un compte Instagram sur lequel les posts laissent comprendre que la vie de Thierry prend une tournure dramatique. Ses loisirs et ses repas sont d'abord plus modestes puis de plus en plus rares. Il perdra par la suite son logement, séjournera à l'hôtel et finira à la rue. 

Afin d'amplifier la campagne, le soutien de célébrités sur l'application et des relais d'influence sont mis en place. 

FR | EN | NL
&